Journal de Lisieux, son canton, son Agglo et du Pays d'Auge, paraissant quand il a le temps

 

        

Messagerie : echo.joli@wanadoo.fr 

 

Accueil Facebook Liens

 

 

MISE À JOUR DU 11.11.2023

 

 

 

GLOSSAIRE EN FORME DE BESTIAIRE

 

 

 

"ONC' DONNE SOUS", "PIREQUE" ou "Le bellâtre de Livarot" ou "Qui est contre, qui s'abstient, adopté" : Sébastien Leclerc, maire de Lisieux après avoir ruiné Livarot. Elu député grâce au dézinguage par l'ECHO JOLI de "MARTINE" sa concurrente LREM. On attend toujours les remerciements.

Va s'ajouter un nouveau surnom : "N'a-qu'un-poste-de-police-mais-il-est-cramé-alors-maintenant-n'en-a-plus" (allusion au personnage de la série Oumpahpah.

 

 

"Phare de la Touques" (par analogie avec le Danube de la pensée) Johnny Be Bad : Johnny Briard (par analogie avec le Johnny Be Goode de Chuck Berry). En compétition pour le concours de la "Touques de la pensée". Spécialiste très agité du coup de tête qui sonne creux.

 

Le "Brancardier" : Vincent Othon, adjoint au commerce et croque-mort à l'hôpital.

 

"Kommandantur" : Le commissariat de bd Ste Anne, passé en mode bunker du mur de l'atlantique.

 

"Assurancetourix" : Thierry Eustache, copain des manouches.

 

Le "KEBAB" : Le poste de police municipale installé à HOTVIL, brûlé lors des émeutes du voyou NAHEL, 1er juin 2023.

 

"Place TIEN'ANMEN" : Place de la République. L'avenue Victor Hugo, c'est "les champs désertiques", la rue de la Résistance "rue de la collaboration" et la place De Gaulle, la "Place du Maréchal Pétain".

 

"Rédaction Unique" :

L'apparente pluralité de la presse à Lisieux est un écran de fumée, en effet, LE PAYS D'AUGE et L'EVEIL appartiennent au groupe PUBLIHEBDO dont le siège social est dans les mêmes locaux que ceux de la Ste OUEST FRANCE à RENNES. Au dessus de cette machinerie à poupées gigognes se trouverait le groupe Hersant.

Quand on constate ce qui arrive à certains rédac'chef ou "humoristes" (chansonniers) il est certain que même rédiger la rubrique chiens écrasés peut t'envoyer au goulag pour une virgule mal placée.

 

"Le Capitaine Fracasse" ou "Toutankamon" : Denis Fraquet, bras armé de la Marquise du Chignon des Orangers de la Cours de la Mairie, premier adjoint.

 

"La Merveille" : Jean René Desmonts, adjoint à l'urbanisme et aux marché publics, tripatouilleur juridique de première, surtout en matière de préemptions. 

 

"La Brosse à Nanard" : Paul Mercier des Rochettes etc..., coiffé en brosse, avec toujours celle à faire reluire les pompes de son maître Nanard, alias le roitelet. Ex-adjoint au logement, toujours présent dans les coups tordus immobiliers publics ou privés, qui a trempé dans l'affaire des Bosquets.

 

"Pimprenelle"  : Angélique PERINI, binôme du Roitelet, et fille putative, éjecté d'une vice-présidence du Conseil Général. Aussi surnommée Miss Dior au conseil départemental.

 

"Chignon" ou "La marquise du Chignon des Orangers de la Cour de la Mairie" : Dominique De Faccio, reconvertie en marionnettiste. Sa poupée préférée, Denis Fraquet, en second le Bellâtre.

 

"La Bourreau de Béthune" : Clotilde Valter.

 

"La Tornade"  : Sylvie Grandin, surnommée ainsi par Philippe AUGIER, maire de Deauville. Aussi connue comme "Papotiche".

 

"L'hirondelle" ou "Monica Pabellucci"  : Nathalie PORTE. C'est ce terme qui a été utilisé par Hervé MORIN lui même pour stigmatiser les candidats aux régionales qui arrivent de nulle part au moment de constituer la liste.

 

"Frédo Cinq-zéros-parce que-six-c'était-trop"***  : Frédéric PORTE, directeur du centre Leclerc de Lisieux et "porte-bite" d'une ex-députée, toujours conseillère régionale. Frédo, selon certaines rumeurs, serait un grand spécialiste du bourre pif sur un individu entreprenant.

*** allusion à "n'a-qu'une-dent-mais-elle-est-tombée-alors-maintenant n'en a plus" dans Oumpahpah

 

"Les deux Grâces" : L'attelage improbable de Clotilde Valter et de Sylvie Grandin.

 

"Shrek" ou "Gégé Dynamite" : Gérard Butel, seule différence avec l'ogre Shrek, qui est tout vert, Gégé est tout rouge. Grand spécialiste des effondrements (Cour Navarin, Rue Condorcet, allée Jeanne d'Arc...).

 

"Riton Rastignac" : Eric Lehéricy, ex-adjoint aux sports et tête de liste pour les municipales 2014, qui a mordu la poussière suite à un tract de votre serviteur.

 

Athénaïs de MONTESPAN : directrice de la communication et du reste de la mairie du temps du roitelet. Toute ressemblance avec le personnage historique ne saurait être que fortuite et involontaire.

 

Zinzin : Bernard Broizin Doutas, maire de Glos, responsable de l'échec retentissant de l'Ellipse, et de 500000EUR jetés par la fenêtre dans une signalétique que personne n'utilise.

 

Le "Gros Blaireau", "l'Epoux Tesnière", "Grand Maître de l'Ordre des Panneaux Solaires" et autres sobriquets, un véritable collectionneur.

On ne compte plus les quolibets avec Gilbert Godereaux ex-adjoint "au développement durable, aux travaux, à l'environnement et l'écocitoyenneté et aux transports" c'était son titre officiel.

Son dernier exploit est d'avoir avoué sous la torture qu'il était bien l'époux de Mme Tesnière, conseillère municipale "qui fera ce qu'on lui dira". 

Il se prend pour un écolo alors que c'est sectaire UMPiste typique, et donc fait exactement le contraire de ce qu'il faut à chaque fois.

Quant à "Gros Blaireau", c'est le sobriquet qui lui est attribué par le petit personnel des services techniques dont il a la charge. Ambiance...

 

"PLAYMOBIL" : François Aubey, surnommé ainsi dans sa bonne ville dortoir de Mézidon, à cause de sa coiffure.

 

"Le phynancier à la barbe fleurie" : (par référence à UBU ROI d'Alfred Jarry) Jean Paul Soulbieu, ex-adjoint aux finances. Fait la comptabilité de la ville en prenant son bain dans sa baignoire qui fuit.

ou

"KAA" ou "KAA DEXIA" : Jean Paul Soulbieu. KAA est le serpent du Livre de la Jungle, célèbre par son "Aie confiance"...

Grosse casserole, un emprunt "semi-toxique" DEXIA, 744000€ d'ardoise sur un emprunt en Francs Suisses, qui se serait terminée par une renégociation à 400000€ le bout (avec un taux de 6.7%, bravo la gestion en bon père de famille.

 

"Vilain Toutou" : Didier Retout, qui sème la terreur au Bouloir.

 

HAGRC : pour "Humaniste Anthropocentriste Gréco-Romano-Chrétien" 

Voyons le dictionnaire :

Humaniste : Philosophie (ou doctrine, car il y a endoctrinement), qui fonde son système sur l'homme, sa situation et sa destinée dans l'univers. La nature est donc évacuée dans ce système de pensée, un humaniste est l'adversaire de l'écologiste politique qui pense le contraire, en considérant que la destinée de l'homme est indissociable de celle de la Nature (de l'univers).

Anthropocentrisme : Conception qui considère l'homme comme le centre du monde et la fin de tout le reste de l'univers http://fr.wikipedia.org/wiki/Anthropocentrisme .

De Gaulle : les Français sont de culture Grecque, Romaine et Chrétienne.

Ces cinq caractéristiques déterminent le comportement de la plupart des occidentaux. S'en détacher est très difficile, déjà passer dans le camp des athées est un gros progrès.

Dans celui des agnostiques, apostats, excommuniés, c'est un peu comme pour la résistance face aux nazis, 1 pour mille pendant l'occupation, 99,9% lorsque la première Jeep Américaine est passée.

 

La Fusée : Ariane Poynard, ex-adjointe chargée des commerçants, qui les prend pour des cons à anesthésier. La fusée a hérité du poste du Grand Argentier à la Barbe Fleurie Jean Paul Soulbieu aux phynances. La comptabilité publique et la médecine anesthésiste sont deux mondes un peu différents. 

 

"François-Hubert de Pasmurdecon", le juge d'instruction factice de l'ECHO JOLI.

 

"Dédé la cidrasse"  : André Chancé, le parrain de la bande de notaires de la Banque de France (Dédé la saumure étant déjà pris).

 

"Le Roitelet" ou Super Menteur ou Super Trouillard : Ex "Firmin des Marquises",  Bernard Aubril, ex-maire de Lisieux, ainsi habillé pour l'hiver en raison de sa propension à obéir aux "Marquises de la Côôôte et affublé du surnom infamant de "Roitelet" par un article saignant de l'EXPRESS.).

 

"Le Grand Matou" ou "Bip-Bip" : Jean Pierre Gosselin, conseiller municipal "centriste", et président de CAP LISIEUX, l'association des professionnels de Lisieux.

 

"Monsieur le Vicomte de Lessard et du Chêne" ou "Mr de Talleyrand-Périgord" : Jean Pierre Lecompte, sympa, mais intègre, honnête et compétent, trois gros défauts dans un parti politique.

 

"Flêche Brisée" ou "Philou le Défroqué" : Philippe Vacher, pour avoir créé une fausse vraie assoc "Lisieux en Flèche" avec pour emblème, les flèches du clocher de la Cathédrale, bizarre pour un défroqué socialiste.

 

Les Nains de jardin (ou "#potananard") : Maires et conseillers municipaux qui roulent pour Nanard dans l'ex canton LISIEUX 1 et la communauté de communes. Tout un monde d'obligés, de courtisans, de lèche-bottes, voire de cousinages lointains.

 

Gadjo : Mot TzIgane. Pour les nomades,  Roms, Manouches, Gitans et autres Tziganes (sauf leur respect), nous sommes des "gadjos" (ou gadge).

En gros : non-roms, donc sédentaires, crétins, innocents, imbéciles, trouillards, et impuissants. Bref, ils sont racistes avec nous. Chacun sa croix.

 

"Les marquises" : Anne d'Ornano, authentique Marquise, ex présidente du Conseil Général, et Nicole Ameline, ex député UMPiste du Calvados (Honfleur) virée par un LREM. C'est Yvette Roudy qui les avait ainsi surnommées.

 

"Dédé" ou  "Dédé la Torpille" ou "Dédé la Défaite"  ou "Dédé le SACqueur" : André Fanton, un des créateurs du SAC (Service d'Action Civique), bras armé de la droite UNR, puis RPR, puis UMP, puis LR.