Journal de Lisieux, son canton, son Agglo et du Pays d'Auge, paraissant quand il a le temps

Adresse postale : 3 rue Marie Curie - 14100 LISIEUX

        

Messagerie : echo.joli@wanadoo.fr 

 

Accueil Remonter Facebook Liens

 

 

JARDIN PUBLIC

 

LA CHIENLIT !

 

 

 

 

 

MAJ 03.05 : En fait, le jardin a officiellement été fermé pour "TRAITEMENT PHYTOSANITAIRE".

Bien trouvé, mais finalement c'est pire : était-ce un prétexte ?

Pourquoi fermer alors que c'est à ma connaissance la première fois ?

Si c'était nécessaire, c'est donc que les services des jardins utilisent des produits très toxiques et qu'il vaut mieux rester discret sur leur nature ?

Il faut aussi savoir que pour obtenir des pelouses rases et "parfaites", il existe des pesticides sélectifs, très employés par les golfs par exemple, pour éliminer les plantes sauvages "indésirables", de plus en plus résistantes. Ces produits ne sont pas vraiment sympathiques et très polluants pour les nappes.

L'important, c'est que le gogo moyen ébahi par ces vertes plates bandes trouve ça "naturel".

Aller se vautrer sur une pelouse qui vient d'être traitée est particulièrement contre-indiqué, car le produit pénètre dans la peau, et vous prenez une bonne décharge bien toxique.

Finalement, laisser des jeunes et moins jeunes se contaminer, c'est pas reluisant (n'allons pas jusqu'à la mise en danger d'autrui, mais une petite dose par ci, une petite dose par là, moi je dis ça c'est surtout pour les gosses).

 

MAJ 29.04 : Cette photo accablante a eu son petit effet, puisque le jardin était fermé aujourd'hui jeudi à 18h. Les quelques petits voyous mal élevés qui ne respectent rien (dont des fils de bourges), pénalisent le citoyen lambda, pourtant quand on a des gosses c'est très pratique d'avoir ce jardin en ville.

C'est la conséquence de la faiblesse des politiques. Rappelons quand même que Firmin a créé un poste d'adjoint à la sécurité, confié à un UMPiste aussi nul qu'Hortefeux. Vous allez voir qu'ils vont se lamenter dans la PQR (Presse Quotidienne Régionale). Même que Firmin va peut être encore en profiter pour se pavaner à la téloche alors que tout est de sa faute. Il va pas nous refaire le coup foireux de l'arrêté couvre feu de l'an dernier quand même ?

 

MAJ 26.04 : Sous les fenêtres du Procureur de la République et de Thémis (la déesse de ces branleurs de Grecs), l'aveugle d'un Palais de Justice en ruines, l'anarchie de la populasse en train de détruire notre vernis de civilisation. Ce cliché, pris vers 18h samedi après la crémation païenne du Roi Carnaval, est significatif.

Au premier plan et à gauche, les jardiniers de la ville, qui ont bien du mérite, on posé de dérisoires bandes pour tenter désespérément de dissuader la merde humaine de piétiner des fleurs qu'ils ont planté à la sueur de leur front et avec les impôts des citoyens respectueux des lois de la République.

Dans l'axe du jeu d'eau, la pancarte réglementaire précisant que les pelouses sont interdites.

Pour les parents des petits morveux, je vous préviens, la prochaine fois ils seront immortalisés visage non flouté, ma caméra numérique est très performante et peut immortaliser votre progéniture à 50m en toute discrétion.

On remarquera que dans les encoignures de la pelouse autour du bassin, les jardiniers ont renoncé à planter des fleurs.

Entre le jet d'eau et le drapeau de droite, c'est une famille complète, parents adultes et enfants, qui se vautrent sur la pelouse au pied de la statue.

Le jardin est jonché de détritus, en particulier des bouteilles d'alcool, de Coca, de Nutella.

Au milieu, le monument au mort, profané par Bernard Aubril, maire de Lisieux, qui a montré l'exemple de l'avilissement de la République.

Certes, il n'y a pas mort d'homme, mais combien de temps ce genre de scène, sous les yeux des fonctionnaires chargés de faire respecter la Loi, peut-il durer ?

Cinquante mètres plus loin, la Sous-Préfecture, le bâtiment qui loge les services de l'Etat, Républicain et laïque, photographiée le même jour, outre des tags anciens de fêlés qui relèvent de l'hôpital psychiatrique, le mur commence à se couvrir de symboles politiques (ou religieux, ou sectaires), comme ce triangle frappé d'une croix.

C'est intrigant, le sigle des fascistes du mouvement Occident est identique, sauf que le triangle a remplacé le cercle. Le triangle fait partie de la symbolique des Francs-maçons !

Responsables : Aubril, Firmin pour les intimes, et Bertin Destin, sous-préfet, qui passe son temps à faire la tournée des popotes humanistes. Et ces comiques, incapables d'agir pour que cela cesse, veulent nous imposer une Police Municipale, qui ne servira à rien qu'à sans doute servir leurs dessins (à suivre sur ce sujet, on va rigoler...) ?

 

Même le sens interdit est profané...

 

 

Cherchez krable, le dessinateur du triangle à la croix, il va vous expliquer...