Journal satirique de Lisieux, son canton, son Agglo et du Pays d'Auge, paraissant quand il a le temps

 

        

Messagerie : echo.joli@wanadoo.fr 

 

Accueil Facebook Liens

 

 

LES PHYNANCES***

 

 

MISE À JOUR DU 23.06.2024

 

Cette page est classée par ordre chronologique inverse

 

***Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ubu_roi 

 

 

 

 

LISIEUX EST ELLE SOUS TUTELLE ?

 

 

MISE A JOUR DU 05.05.2024 : Ce courrier a été adressé à la Sous-Préfecture et à la Cour des Comptes Régionale qui ont accusé réception (automatique), mais sans répondre à ce jour. C'est le problème avec les petits humains gris (pour inclure les chéries), il sont normalement au service du citoyen, mais n'en font qu'à leur tête sans rendre des comptes. Nous en serions à la "phase 2" du processus. Le député a été mis au parfum, pas de nouvelles de son côté, c'est quand même important de savoir si la ville où il habite d'ailleurs est plantée ou pas. Pour ce brave Mougeon, le contribuable, c'est essentiel aussi pour savoir s'il faut débarquer de cette galère pour aller habiter des contrées mieux gérées. Rappelons que lorsque Etienne Cool a fait plonger la mairie d'Orbec, la douloureuse a été un doublement des impôts. 

Depuis, nous avons reçu de la mairie un lot de documentations réclamées depuis longtemps qu'il nous faut digérer.

Prochain conseil municipal lundi 13 mai, l'opposition en lambeaux va t'elle poser des questions vachardes ?

A suivre...

 

 

 

 

 

RIFIFI AU CHÂTEAU : FRAQUET

 

 

 

DÉMISSIONNE AVEC FRACAS !

 

 

 

 

MISE A JOUR DU 01.04.2024 : Ca devait arriver, Denis Fraquet, que certains surnomment Toutenkamon ou le capitiane Fracasse, adjoint aux finances et aux affaires générales, donc à presque tout, vient de péter les plombs. Pour la petit histoire, il fut un des plus fervent courtisans de notre chère Marquise du Chignon des Orangers de la Cour de la Mairie.

En tant que grand argentier, il a du gérer les frasques financières du maire prodigue qui recommence comme à Livarot, pas surnommé Onc'don'sous pour rien, et les trous dans la caisse des travaux inutiles d'un fleuriste qui se prend pour Hercule responsable à lui tout seul de 6M€ d'ardoise, sans compter les douloureuses du centre de santé, de l'hôtel de police cramé et du pillage du camp de camping par des manouches amateurs de robinets en laiton.

Pour que ça ne se voit pas de trop il a sous traité l'exposé du budget 2024 débité au galop, par un obscur conseiller, qui s'y connaît suffisamment en comptabilité pour enfumer vulgum pecus mais aussi une opposition totalement muette sur ce coup. Il a par exemple soutenu que nous étions sous la barre de 12 ans d'endettement alors que la ville à emprunté 9M€ sur 25 et 50 ans, emprunts toxiques indexés sur le taux du livret !

Pour 2024, ce sont 6M€ qui vont être ajoutés à l'ardoise, et c'est pas fini, car les travaux en cours qui défoncent la ville partout en même temps devront être financés ultérieurement. Attendons de recevoir le budget pour évaluer le désastre. Exemple significatif : les subventions aux associations ont augmenté de 50000€, sauf que contrairement aux habitudes de la presse aux ordres rien n'a été publié, seuls les conseillers municipaux sont au parfum, il y a donc forcément un loup.

Au moment du vote du budget, le maire doit quitter la salle. Cela me fait souvenir d'une adjointe qui ne ratait jamais l'occasion d'aller faire un petit pipi en plein conseil, et se rendait aux toilettes en oscillant du valseur, sous les regards concupiscents et libidineux de machistes hétérosexuels, surtout dans le public.

C'est alors qu'à la surprise générale, en bredouillant quelque peu, présidant la séance, il s'est lancé dans une apologie de la "frugalité", de la gestion en bon père de famille, et de l'économie familiale à l'ancienne, où les ménagères répartissaient les picaillons du ménage dans des boîtes en fer. 

Cette glorieuse louange financière a été possible parce que l'autre ne pouvait pas lui couper le sifflet. Les larbins, opposition en peau de lapin comprise, médusés par le contraste entre ce qu'il étaient priés de voter avec le petit doigt sur la couture du pantalon ou du panty et cette ode à la saine gestion se sont écrasés mollement comme d'hab.

Evidemment, ce crime de lèse majesté ne pouvait rester impuni. Pour la galerie et éviter l'humiliation de la destitution façon Dreyfus à l'école de guerre, il vient de donner sa démission. Par qui va t'il être remplacé ? NON !!!! pas lui....

 

TROU DANS LA CAISSE :

 

 

 

6 Millions d'€ (à suivre)

 

 

Lundi 25 19h30 sur facebook et You Tube. C'est le budget, avec le camouflage du trou dans la caisse.

 

MISE A JOUR DU 26.03.2024 : Comme d'habitude ce conseil a été expédié à un train d'enfer, les pages du "power point" ont défilé à tout berzingue, pas une seule prise de parole, chez les esclaves de la majorité, normal, faut serrer les fesses, mais l'opposition s'est écrasée lâchement comme d'habitude.

Bon, il va falloir étudier tout ça à tête reposée. Il n'y a pas que le tonneau des Danaïdes du budget principal, celui du centre de santé est renfloué par 350000€ du budget principal et 180000€ du Leg Dubois. Tout ça pour soigner un bon paquet de personnes extérieures à Lisieux (combien au juste ?). On apprend dans la foulée que quatre médecins femmes sont en cloques, comme c'est des fonctionnaires ou assimilées bonjour les congés maternité à rallonge. 

En me garant hier j'ai constaté que plusieurs places sont réservées à cette bande de

A suivre...

 

BUDGET DE LISIEUX 2024

 

Lors du conseil municipal devait avoir lieu un "débat d'orientation budgétaire"... qui n'a pas eu lieu, personne n'ayant pris la parole. L'heure de vérité est donc pour plus tard, lorsque le budget sera chiffré.

Voici le bdget primitif de 2023 et les comptes arrêtés en 2022.

On retrouve bien les 9M€ d'emprunts à 25 ans et... 50 ans (!), pas utilisés en totalité, mais qui le seront en 2024.

Pas de bol, il se trouve qu'un site internet livre des chiffres qui me paraissent exacts : https://www.journaldunet.com/business/budget-ville/lisieux/ville-14366

Rien qu'en tenant compte de ces 9M€, ça donne ça, et nous allons découvrir à quelle sauce les Mougeons de Lisieux vont être bouffés courant mars ou avril, 3 ou 4 M€ de plus pour financer la suppression des places de parking place de la République 9M€, le plan vélo dingo à 4.6M€ et la percée de Sedan complètement débile à 3.2M€. 

 

En rouge les emprunts de 9M€, auxquels il va falloir ajouter 4 à 5€ annoncés en conseil.

On se retrouvera avec une dette d'environ 20M€ d'emprunts toxiques indexés. 

 

 

A PROPOS DES "PHYNANCES"

 

 

 

 

DE L'ÉTAT DE  2024

 

 

 

 

MISE A JOUR DU 19.02.2024 : C'est de notoriété publique, Onc'Don'Sous est un panier percé, qui recommence comme à Livarot et son agglo, qui n'ont dû leur salut qu'à la création de l'agglo actuelle qui a absorbé des dettes pharaoniques.

Sauf que pour Lisieux, il n'y a plus de tour de passe passe possible pour éponger l'ardoise, d'autant plus que les annonces d'économies de 10 milliards du "Bulot" après avoir gaspillé 3 milliards pour que l'OTAN perde un peu plus vite la guerre en Ukraine, vont être faites en particulier sur les collectivités locales en taillant dans la masse des subventions de fonctionnement qui te tiennent selon le cas par la barbichette ou les couilles dans les cas les plus désespérés.

Ca va saigner : le PIB de la gueuse en guenilles c'est 2500M€. Les dépenses du budget : 511M€, les recettes en tondant les Mougeons au maximum 349M€, trou dans la caisse 144M€. Dette 3000M€, qui va monter à 3300M€, soit 47000€ par Français, dès la naissance. Le TROU du budget de cette année est de 144M€ (40% des recettes env.) minimum (2200€/Français), mais les emprunts seront de plutôt 285M€ (4400€/Fr) (il faut ajouter les trous de la sécu, de la CAF, des entreprises publiques (SNCF...)).

Si on compare avec un ménage qui a 20000€ de revenu, il emprunterait 8000€ pour dépenser 28000€, et c'est TOUS LES ANS. Intenable.

Les créanciers ont de quoi se faire du soucis, du temps où je faisais banquier on appelait ça du soutien abusif.

Sur les 144M€ de trou, en gros le coût de l'immigration est de 100M€, on peut donc s'en sortir en coupant le robinet et en taillant dans les conneries wokistes à la machette, mais aussi avec des horreurs : retour aux 40h, 4 semaines de congés voire moins, retraite à 65/67, chômdu et sécu à la diète etc...

De toutes façons le sale boulot sera imposé par les créanciers, principalement des pays musulmans, d'où la paix royale que Moussa fout aux barbus, même ceux qui considèrent que le drapeau Français est un torchon satanique.

Autre technique (que j'ai pratiqué) : le contrôle des changes, l'horreur pour les bobos, des quota sur les Smartphones, atroce.

Voir : https://www.budget.gouv.fr/files/files/plf/plf-2024/PLF_2024.pdf

Et : https://www.lesechos.fr/politique-societe/gouvernement/budget-2024-les-chiffres-a-retenir-du-projet-de-loi-de-finances-du-gouvernement-1982345 

 

Ca va Mougeon, tu suis le film ?

LA PURGE : CA COGNE !

 

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000049180270

 

MISE A JOUR DU 23.02.2024 : Le comique de l'histoire est qu'au bout le total fait pile poil 10 milliards (rappel 10000 millions d'€). Ca cogne dur dans tous les domaines et en particulier pour les délires wokisto-boboïdes, réchauffistes, immigrationnistes, les idéologies dont on nous bassine à longueur de BFM TV et dans la presse aux ordres.

Comme je l'ai indiqué, il va falloir recommencer la même manoeuvre 14 FOIS pour ne serait ce que pour stabiliser la dette, dont 900 milliards plombés par le Mozart de la finance Macronescu) en 7 ans.

Attendons les analyses des économistes pour se faire un jugement plus précis, mais il est probable que des pans entiers de dépenses politiques vont être sucrés, dont les débilités de ces chiasses d'écolos gauchiasses, les subventions dont sont gavées les ONG pour importer du coke en stock, et bien entendu les dotations de fonctionnement et subventions de l'Etat aux collectivités, avec un bon exemple d'échec et de gaspillage insensé : l'ANRU II à HOTVIL.

En clair, le panier percé du château n'a plus qu'à refaire un débat d'orientation budgétaire, et tailler à son tour dans la masse pour un budget 2024 d'austérité.

Adieu plan vélo, aile Cospéan, dinguerie de la passerelle sur la Touques, animations gogoloïdes et j'en passe.

 

 

 

9M€ D'EMPRUNTS TOXIQUES EN 2023

 

 

 

MISE A JOUR DU 22.05.2023 : Comme quoi il faut éplucher les décisions du maire, qui avait pris la précaution d'augmenter ses marges de manoeuvre (limites financières l'obligeant à recourir à un vote du conseil municipal) en début de mandat. C'est ainsi que notre ONC'DONNE SOUS a signé trois emprunts le 20 Octobre 2022, qui, non utilisés le 31 décembre, ne figurent pas dans l'endettement de la ville, qui de ce fait d'après les commentaires élogieux entendus en conseil municipal, "la situation financière est saine et l'endettement maîtrisé". En 2023, par contre, ça va plomber dur. Comme d'hab, l'opposition contrôlée s'est écrasée, qui est contre, qui s'abstient, adopté.

Les emprunts ont des durées très longues, 30 et 50 ans et sont indexés sur le taux d'intérêt du LIVRET A (+0.6%), c'est un taux tout ce qu'il y a de plus variable, c'est donc toxique par rapport à un taux fixe. Bon, il y a eu pire par le passé avec un emprunt de mémoire indexé sur le Franc Suisse, proposé par le CREDIT AGRICOLE où travaillait à l'époque l'adjoint aux finances (surnommé le Grand Argentier à la Barbe Fleurie).

C'est classé Gissler 1A : https://www.collectivites-locales.gouv.fr/finances-locales/emprunt-structure-et-charte-gissler#_ftn2

Le tableau d'évolution des taux du livret A est édifiant, à la fois pour les risques de se retrouver avec un taux à 9% et pire, supérieur à l'inflation.

Tout ça pour financer les ravages de la Place de la République, de la Percée de Sedan, des luxueuses installations de la ligue de Foot (3M€), et l'effacement des réseaux de la rue où habite le premier adjoint (2M€), qui n'apporterons aucun nouvel emploi et vont au contraire en supprimer, des commerces vont fermer à tour de bras faute de clients dans une ville inaccessible à la bagnole.

C'est clair, ONC'DONNE SOUS recommence comme à Livarot. Propriétaires, préparez vos tirelires, car c'est vous qui allez trinquer, puisque la taxe d'habitation est supprimée pour les locataires. Un coup à couler un peu plus le marché immobilier.

 

 

 

EMPRUNT TOXIQUE 2012 : ARDOISE 1M€

 

 

 

MAJ 04.02.2012 : Ceux qui assistent aux conseils savent bien que de toutes façons tous les conseillers de la majorité serrent les fesses, s'écrasent mollement, ne posent pas de questions idiotes, et votent là où on leur dit de faire. C'était flagrant mardi dernier, tout le monde était la tête dans le guidon du roitelet.

La délibération 15 du conseil du 15 décembre 2015 n'a pas échappé à la règle.

Il s'agissait de la conversion d'un emprunt "semi-toxique" DEXIA (dit "structuré), en partie à taux variable, indexé sur le Franc Suisse, souscrit sous les signatures du Roitelet et de notre grand argentier à la barbe fleurie, Jean Paul SOULBIEU. Conversion en emprunt à taux fixe. Le pire est qu'il re-finançait trois emprunts à taux fixes de 2001.

La littérature de Wikipedia sur DEXIA est édifiante : https://fr.wikipedia.org/wiki/Dexia .

Evidemment, il y a un petit dédit à payer, une "indemnité compensatrice" pour toutes ces misères et le manque à gagner des flibustiers avec cravate.

Des provisions avaient été passées (par paquets de 200000€), et la ville a tenté d'en sortir en assignant la banque en 2013, sous prétexte qu'en tant qu'imbéciles heureux ignares et incompétents en matière financière, c'est pas moi c'est les autres, ils ignoraient totalement qu'ils allaient se faire empapahouter profond par des spécialistes pervers de la finance. Pour la France, ça se chiffre en milliards. Jamais je n'aurais signé un truc pareil, ce n'est pas la prudence d'un ancien banquier, mais tout simplement du bon sens populaire.

C'était plutôt mal barré, car l'avocat de la banque aurait fait remarquer que notre adjoint aux finances était en activité à l'époque et cadre au CREDIT AGRICOLE. Dans le genre innocent aux mains pleines on fait mieux.

Bref, Jean Paul SOULBIEU est entièrement responsable de l'ardoise, comme notre roitelet Bernard AUBRIL qui a signé le prêt en tant que maire, responsable de tout. Sur le site de la DEXIA, la note salée est de 744000€. Sur celui du Front tout rouge de gauche, Lisieux figure en bonne place du palmarès, loin derrière le champion Rodolphe THOMAS, dont l'ardoise est de 4.1M€. Et c'est cette brêle qui préside la SHEMA, bravo. La liste des "baisés" comptez vous est assez croustillante.

Fin 2013, l'Etat (donc les contribuables) tente de sauver les meubles grâce à un fonds de soutien, qui s'est finalement fendu d'un mesquin montant de 119000€.

Le montant du prêt était de 3.6M€, au 1/08/2016 2.6M€, à peine 1M€ de capital remboursé en 10 ans sur un prêt de 26 ans, bravo. Taux variable "structuré" entre 2009 et 2026, plein pot et plein les fouilles, avec n'en doutez pas une bonne giclée jusqu'au 01.08.2016, mais taux de base 3.98%.

Le successeur de DEXIA, la CAFFIL dans un élan de générosité à arracher des sanglots à un jihadiste, "accepte" de refinancer avec un prêt à taux fixe de 1.25%.

L'indemnité compensatrice (à laquelle s'ajouterait une "indemnité sur cotation de marché" ?) est à l'avenant : 1.04 M€. Une paille.

Mes bien chers frères, mes bien chères soeurs, je vous le dis : un type qui se présente comme sérieux et compétent et qui connaissait pertinemment la dangerosité d'un tel prêt du fait de son métier, et qui a fait signer à un ignorant (le maire), un tel contrat qui a coûté 1M€ à la ville (sans compter les intérêts d'usurier entre 2009 et 2016, les indemnités pour les trois prêts de 2001, les frais d'avocat...), non seulement perd toute crédibilité, mais en plus devrait être prié de donner sa démission, façon Taubira.

Le "bon à rin" Firmin, qui se présente comme un bon père de famille, est en fait un petit père de la populasse indigne.

On ne va tout de même pas être obligés de ressortir les fourches et repeindre l'arche de l'entrée de la cathédrale en bleu blanc rouge, comme du temps où elle était devenue Temple de la Raison (les traces subsistent, classée par l'ABF, le grand copain du moustachu Gégé)

Aux urnes citoyens, formez vos bataillons, marchons, marchons, que le sang impur des loosers abreuve nos sillons.