Journal de Lisieux, son canton, son Agglo et du Pays d'Auge, paraissant quand il a le temps

 

        

Messagerie : echo.joli@wanadoo.fr 

 

Accueil Facebook Liens

 

ELECTION EUROPE
ORDRE REPUBLICAIN
SQUATS CITE JARDIN
AFFAIRE VITEL
LE CAS LECLERC
Allee JEANNE D ARC
LES BOSQUETS
LE SATYRE DE HOTVIL
FALAISE BASILIQUE
CENTRE VILLE
PERCEE DE SEDAN
LOTISSEMENT SNCF
DIVERS IMMOBILIER
AFF. CIRIEUX/HERON
TOUR LAMBERT
ANRU 2 HOTVIL
MULTIPLEX
BREVES COMPTOIRS
LES EMMERDEURS
LES PHYNANCES
CENTRE - POLE SANTE
PLAN VELO
LISIEUX 2025
PLAN STATIONEMENT
GARE A MA GARE
ROSE METAL
DIVERS
Glossaire
ARCHIVES 3
ARCHIVES 1
ARCHIVES 2
ARCHIVES ELECTIONS

 

MISE À JOUR DU 03.03.2024

 

On reconnaît la qualité d'un homme au nombre de ses ennemis.

 

 

 

 

 

 

 

 

MISE A JOUR DU 03.02.2024 : ERRATA en rouge. Lorsque ça commence à coincer financièrement, le réflexe des médiocres gestionnaires est de faire des économies de bout de chandelles. La location de véhicules pour les déplacements des jeunes dans les associations serait sur la sellette. Par contre pour les brouettes municipales garées gratos dans la cour de la mairie par ceux qui suppriment les stationnements aux autres, pas de soucis.

 

MISE A JOUR DU 03.02.2024 : Onc'Don'Sous, notre panier percé, serait à la recherche de 900000€ pour boucler le budget. Une bonne source de financement est de ne pas balancer l'oseille des Lexoviens par la fenêtre. Ca me rappelle un vieux truc de banquier pour endetter des clients que tu tiens après par les glaouis pour les messieurs et les trans : "un prêt c'est de l'épargne à venir". Une des plus belles brèves de comptoir entendu au Café du Nord : "il a été obligé d'emprunter pour rembourser ses dettes".

 

MISE A JOUR DU 03.02.2024 : Toujours dans le registres des "phynances", un audit serait en cours par la Cour des Comptes régionale suite au coup tordu du médecin du centre de santé un peu touriste, passé en coup de vent, qui avait quand même réussi à faire financer la gargote Thaïlandaise de sa chérie par le contribuable. A suivre.

 

MISE A JOUR DU 03.02.2024 : Annoncé discrètement lors du débat d'orientation budgétaire, le trou dans la caisse du Centre de Santé Paul Dubois est de 350000€, allez on arrondit à 400000€. Bon, il a pas encore cramé c'est déjà ça. Rappelons que l'ardoise est payée par le contribuable Lexovien, alors que se sont inscrits en priorité grâce à un recrutement par affichage dans les mairies, un grand nombre d'habitants des campagnes, jusque Livarot. Vu le "turn over" de toubibs, dont des vieux virés, l'annexe de HOTVIL un peu déstabilisée par les "pas les codes" en juin 2023, il serait quand même temps que les génies du CCAS phosphorent pour mettre de l'ordre dans la boutique. Il paraît d'ailleurs qu'il y a du flottement au niveau de la direction du tonneau des Danaïdes, un directeur ayant été prié de s'éclipser discrètement. Président du bidule : N'a-qu'un-poste-de-police-mais-il-est-cramé-alors-maintenant-n'en-a-plus.  

 

MISE A JOUR DU 29.02.2024 : Nouveau numéro de la Kommandantur serait le 02.31.15.86.50. Ca veut pas dire qu'ils sont dispos, en particulier pour les viols de nonagénaires par des "pas les codes" ou les "coups de couteau à la gorge". On remarquera à ce sujet qu'il y a eu deux morts violentes (Mr VITEL et Sébastien) dans notre cité de 20000 poilu.e.s, ce qui rapporté à une population de 67 millions d'habitants en France, donnerait 6700 victimes. Or il y a eu 1000 homicides en 2023, dont un bon paquet à la Kalach. Notre ville est donc 7 fois plus dangereuse que la moyenne nationale. Transmis à nos poulets municipaux. Rappel : lors des émeutes de juin 2023, 50 émeutiers ont bombardé les pompiers pendant deux heures, pas une seule arrestation. Ils le font exprès ma parole.

 

MISE A JOUR DU 29.02.2024 : Pas de patinoire, conflit avec le prestataire probablement sur fond d'augmentation du prix de l'électricité. Rassurez vous, à défaut de glissades le château pédale dans la semoule.

 

MISE A JOUR DU 29.02.2024 : Séquence GALA ou POINT DE VUE IMAGES : Fidèle, si j'ose dire, à sa réputation, Onc'Don'Sous a été immortalisé par la petite souris paparazzi de l'Echo Joli en charmante compagnie. La scène se passait au Vintage. Il se trouve que la dame en question est adjointe, des heures de vol mais une occasion bien retapée peut faire usage. C'était une réunion de travail, cela va sans dire. L'histoire ne dit pas si l'ardoise a été payée par le contribuable. Son très satyrique prédécesseur était plus galant, toujours aux frais du Mougeon, dans une certaine auberge réputée de la vallée de la Touques où tu t'en sors pour 200€ minimum suivant les goût de luxure de la dame. Petit rappel d'une boutade ancienne : si tu vois un plouc en ville avec deux blondes c'est le "bellâtre de Livarot". Une altercation avait suivi : "c'est faux maintenant je suis marié". Passons.

 

MISE A JOUR DU 29.02.2024 : Un deuxième centre dentaire va voir le jour Bd St Anne. Vincent Othon précise qu'il est dirigé par un dentiste qui "accueillera plusieurs praticiens". On ne précise pas l'origine des arracheurs de dents ni la qualité de leur diplômes. A vérifier.

 

MISE A JOUR DU 29.02.2024 : Mon grand copain Frédéric Motte (O'chapito rue de la Collaboration) jette l'éponge "pour prendre son envol en direction de nouveaux horizons", ça promet. Rappelons qu'il s'était ramassé un bouillon magistral http://www.echo-joli.fr/ochapito.htm lors de l'organisation d'un festival style Woodstock sur Touques qui avait bloqué tout le commerce en ville pendant huit jours. Sympa pour les autres. Comique : le vigiles fouillaient les sacs des dames "pour la drogue" et le premier type que j'ai croisé, un technicien crasseux, fumait un joint.

 

 

 

COMMERCE : CA DÉZINGUE !

 

 

 

MISE A JOUR DU 02.03.2024 : Etrange cette histoire de "colis perdus", manifestement pas pour tout le monde. Pour mon cas personnel, une clé USB "mal dirigée" a pris la direction, comme par hasard, des îles. On peut se poser la question de l'opportunité d'un tel stand entre un marchand de poires et un marchand de fromages, et de la promotions qui en est faite par l'adjoint au commerce sur sa page facebook et dans la presse aux ordres.

Petit tour pédestre en ville, rien que Rue au Char et l'avenue des Champs Désertiques la gangrène gagne : pompes funèbres (privée), Vap Shop, Sospero, Nesteen, le grand pas de porte du Labo, Eden Style, et le QG du château la Villa des Arts (restau + hôtel). Ca commence à faire beaucoup.

Pas étonnant qu'il y a du monde au petits déjeuner du commerce de la CCI : si tout allait bien il n'y aurait personne.

On note au passage que l'avenue des Champs Désertiques perd ses piquets les uns après les autres, ce qui est bien pratique pour glisser sa brouette entre un 4x4 et un SUV pas encore interdits de centre ville, pour cause de pollution par arrogance.

 

 

Cliquer sur l'image. Ames sensibles s'abstenir.

 

 

 

 

 

CAMPING : APRÈS LE PILLAGE

 

 

 

 

LE TRANSFO TOUJOURS OUVERT

 

 

 

MISE A JOUR DU 28.02.2024 : D'habitude, il suffit de publier dans l'ECHO JOLI pour voir débouler les ronds de cuir qui ne font pas leur boulot. Là, plus le temps passe, plus le risque de retrouver une chance pour la France en forme de merguez augmente. Cette ville est mal tenue.

 

 

 

 

OUVERTURE DE PAGE

SÉCURITÉ DES COMMERCES

 

 

ÉDITO du 20.02.2024

 

 

 

 

Bonjour,

 

Mes prévisions financières rédigées hier se sont avérées exactes : Onc'Don'Sous nous mène à la ruine.

Alors que le titre des délibérations était "débat budgétaire", il n'y a même pas eu de débat, tout le monde a fermé son clapet en serrant les fesses.

On en a appris de belles, le système de stationnement permet de tricher, coût 1500€ PAR SEMAINE*** (75000€/an) de recettes non perçues.

Etc...

 

A suivre...

 

 

A ANGELINI

 

Pour les épisodes précédents, c'est par ici.

 

*** J'avais indiqué par erreur par JOUR.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BRÈVES DE COMPTOIR

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

MISE A JOUR DU 12.12.2023 : Les forains déboulent place de la République (alias Tien'anmen). Une petite souris qui connaît bien les loustics, parfois farouches, nous dit qu'ils ont prévenu à l'avance que leurs gros "namions" style US étaient pas vraiment prévus pour les fragiles pavés qui glissent moins que ceux de la patinoire avec ses flaques des Champs Désertiques. Ils commencent déjà à pleurnicher au sujet de la facture d'électricité. Les postes à souder et le chauffage des passoires thermiques à roulettes ça consomme, vu que c'est plutôt un camp de villégiature sur un mois.

 

MISE A JOUR DU 12.12.2023 : Constaté de visu samedi dernier que ça ruait dans les brancards chez les marchands du marché, le placier a quelque peu pris la fuite face à une poissonnière fidèle à sa réputation. Evidemment des ragots circulent dont au sujet de certains privilèges suite à des contreparties. C'est aux élus à faire le ménage. Le marché sera sur la place côté Médiathèque, comme tout le monde vient en camionnette ça va être un beau capharnaüm. Ca commence vraiment à pleurer la misère chez les commerçants à cause du stationnement, ces abrutis n'avaient qu'à m'écouter : ils commencent seulement à comprendre que leurs clients viennent en voiture.

 

MISE A JOUR DU 12.12.2023 : Une autre petit souris indique que les repreneurs du MONOPRIX voudraient faire 72 logements -- comme les vierges promises au martyrs -- au premier étage. De mémoire, c'était plutôt sombre et bas de plafond. Bon, du moment que le contribuable n'y est pas de sa poche pourquoi pas.

 

 

ÉDITO du 21.09.2023

La municipalité, prise dans son ensemble avec une opposition qui n'existe pas, est en deux ans, c'est court, dans une situation très difficile, avec un endettement massif à la Livarot (ville et agglo) et des dossiers explosifs, où les petits arrangements entre amis pourraient déboucher sur des mises en cause pour corruption, prise illégale d'intérêt et j'en passe.

Le "qui s'oppose, qui s'abstient, adopté" a des limites.

C'est avec un plaisir sadique que je vais leur mettre la tête dans leur caca, ce n'est pas létal.

Ces idiots (municipalité précédente comprise) auraient dû se souvenir des dossiers de magouilles coulés (Ellipse, Crématorium), la tentative déjouée de la main basse sur la ville des compères Lehéricy/Butel, etc...

 

ÉDITO du 02.06.2023

La chienlit en centre ville est enfin perçue par les riverains et commerçants. Ces naïfs gogoloïdes prennent conscience que c'est définitivement irrémédiable, puisqu'il ne restera que les places encore actuellement disponibles, sur les "plateaux", en attendant qu'un déjanté wokiste dégage les bagnoles pour implanter des jeux pour les gosses, un miroir d'eau ou une autre élucubration, pour se faire mousser.

Pour la halle, c'est raté, il n'y aura plus un fifrelin en caisse à la fin du mandat, c'est déjà ça.

L'expérience des émeutes des gauchiasses et autres Black Blocs montre au contraire que ces grands espaces deviennent des champs de bataille pour se faire du flic, des pistes de rodéos pour gentils allogènes (avec quelques blancos contaminés par la sous culture quand même), des terrains de chasse pour prédateurs sexuels mineurs isolés qui n'ont pas les codes etc...

Les femmes commerçantes devront serrer les fesses avec leur recette la nuit tombée.

BFPTG***, fallait engueuler les élus quand ils se sont fait rouler dans la farine par l'architecte.

Trop tard, c'est cuit.

 

SENS INTERDIT DANS LES DEUX SENS 21.02.2023 : Le château et ses petits marquis savent donner dans le genre  dingueries gogoloïdes, exemple la déviation de la rue Roger Aini, la circulation vient d'être rétablie, le dernier jour un cycliste s'est quand même fait broyer sévère à sa sortie. Le sens interdit devant l'ex Banque de France est pas mal non plus, personne ne le voit.

Pour le fameux sens interdit dans les deux sens de la rue des petits jardins, la demande proviendrait d'un dénommé C..., une sorte de terroriste routier. Les soupçons des voisins se portent sur lui car il paraît qu'il avait du mal à supporter que les charrettes des fonctionnaires d'un bureau voisin se garent devant SA place, jusqu'à mettre des papillons désobligeants sur les pare-brise. Il y a une preuve matérielle : une bande jaune a été complaisamment ajoutée devant son garage. En sanglots, parce que les ouââtures roulent trop vite, il aurait agrafé le bellâtre qui promenait son clebs, d'habitude c'est deux blondes, et l'a convaincu de bien "faire chier le monde".

 

JOHNNY BE BAD A PERDU SON BOUCHON 21.02.2023 : C'est comme les pucelages, des fois on s'en aperçoit pas. Donc un vôôôyou a taxé le bouchon du tracteur du rond point devant l'église St Désir. Commentaire de Johnny Be Bad : "personnellement je ne risque rien, je suis bouché à l'émeri".

 

DU PAIN RASSIS POUR LES AMOUREUX 14.02.2023 : A ne pas confondre avec le pain de fesses. L'Augeron et néanmoins Gaulois est taiseux mais farceur. Du pain (rassis) a été jeté en pâture aux affameurs de vieux du château, un peu comme des cahuettes lancées aux singes du Cerza. Bonne idée. Le MAIRE DU RICHE ne s'en relèvera pas.

 

 

GROSSE FIESTA AU

MILLENIUM

 

 

MISE A JOUR DU 19.01.2022 : Les traditionnels voeux du maire au petit personnel ont bien eu lieu au MILLENIUM, une salle privée alors que les salles municipales sont disponibles et gratuites.

Une petite souris avance un coût de 1200€, avec DJ (des rigolos qui se prennent pour des musiciens). Le fournisseur de champagne, grand cireur de pompes devant l'Eternel, un certain marchand de pinard qui a bien anticipé le désastre de la suppression des places de parking Place de Gaulle en ouvrant un hangar dans la zone, en aurait refourgué plus d'une centaine. Le service était assuré par les boutonneux du Lycée Cornu, il n'y a pas de petites économies.

La fiesta aurait réuni 200 gueux, certains ayant tenu jusque 1h du matin, avec gueule de bois au boulot le lendemain. Les retraités n'étaient pas invités, sauf peut être des petits privilégiés #potasébastien.

Les factures passeront dans les décisions du maire.

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

.

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

MISE A JOUR DU 18.01.2024 : Les forains partis, bon débarras, les pelleteuses et brouettes vont à nouveau débouler place de la République, façon massive car il faudrait finir les travaux en quatre mois. Reste en effet à saccager la rue le long de l'école Jean Macé et les finitions. La base serait placée non plus côté médiathèque, mais face aux commerces entre Le Gentleman et Le Coin Bio. Gros "bordel" garanti pour le marché. Le placier est dans tout ses états et se voit déjà poursuivi par sa copine poissonnière à peu près aussi aimable qu'Ordrealphabétix.

MISE A JOUR DU 15.01.2024 : Comme pour l'allée Jeanne d'Arc, le temps fait son oeuvre, et nous ne devrions pas tarder à entendre parler de la FALAISE DE LA BASILIQUE, un nouvel arrêté municipal a été pris discrètement. A suivre...

MISE A JOUR DU 15.01.2024 : Le dossier du CLOS DES BOSQUETS suit son cours. C'était Marcel BLIN, un socialiste défroqué qui avait trahi la Yvette qui était adjoint aux affaires juteuses immobilières lors du premier mandat du Roitelet. Comme on se retrouve.

ÉDITO du 30.12.2023

Bon, on ne va pas raconter des méchancetés durant cette trêve des fêtes, ce ne sont pas les sujets qui manquent.

 

Notre riante cité, jadis paisible, ne l'est plus depuis les graves émeutes de juin dernier à HOTVIL. Vont ils descendre en ville la nuit de la Saint Sylvestre comme je l'avais prédit, mystère.

 

Restez sur vos gardes durant cette nuit de tous les dangers. Dire qu'il y a vingt ans, une patrouille suffisait.

 

ÉDITO du 16.10.2023

La barbarie du HAMAS qui n'augure rien de bon quand les hordes des ZUS vont débouler dans les centre-villes, c'est les mêmes, la réplique Israélienne massive avec 4000 tonnes de bombes, l'assassinat de Dominique BERTRAND, ont quelque peu perturbé le confort douillet du MOUGEON surtout ceux de la gôôôche bien pensante. 

La réalité est cruelle.

Faute de révisions déchirantes, le fameux changement de logiciel de Pascal PRAUD (CNEWS), le foutoir va continuer en particulier la dette et l'insécurité.

Dernière chance par les urnes : les Européennes.

C'est à vous de voir.

 

 

ÉDITO du 09.08.2023

C'est au moment où il y a plein de matière pour se payer la fiole de nos "zélus" et des "gribouilleux" que tout le monde est en vacances.

Du coup, lors de mes pérégrinations en ville, je collectionne les clichés et infos qui vont servir à la rentrée.

Bonne fin de vacances à tous et reposez vous bien, va y avoir du sport à la rentrée.

 

ÉDITO du 17.07.2023

Ca n'arrête plus, les agressions vont crescendo, si vous voulez suivre le film anxiogène c'est ici :

J'ai moi même été victime disons d'un incident, soit acte gratuit d'un chtarbé, soit un ennemi, ce n'est pas ce qui manque, qui passait par là.

Le lendemain, commissariat, pour l'assurance : faut prendre rendez-vous ! et c'est... dans huit jours. Réflexion : bah dites donc tout va bien, ça rassure.

Je ne vous raconte pas le reste, la maison poulaga fait ce qu'elle peut.

 

TARIF ÉLECTRICITÉ 25.04.2023 : Le prix facturé par EDF (pour mon contrat historique) est passé de 13.88 à 17.06 au 01/02, soit 23% d'augmentation au lieu des "15% en moyenne" annoncés par le Bulot (Bruno Lemaire). Un gros menteur donc.

 

 L' ASSASSINAT DE LAURE 24.04.2023 : Rappelons que Laure a été assassinée (définition du meurtre avec préméditation). L'auteur et un complice ont été chopés en Croatie, à la frontière Bosniaque, qui est un pays tout ce qu'il y a de plus majoritairement musulman.

La victime habitait comme par hasard dans l'immeuble où se trouve la salle de shoot de Lisieux. En savait elle de trop sur les activités de son "ex" ? Noms et prénoms, origine SVP.

Des ragots commencent à circuler sous le manteau sur disons, quelques bienveillances.

Fake news ça va de soi.

En tous cas le contraste entre les compassions bizounours, avec les bougies et les roses qui vont bien et la sordide réalité est à noter. A suivre, puisque ça va se terminer aux assises.

 

JÉRÉMIE AU PAYS

DES SOVIETS

 

MISE A JOUR DU 19.01.2022 : Grosse manif des camarades, les RT (source sûre) avaient tablé sur 1500 pékin-e-s, ce qui est déjà énorme pour Lisieux, il y avait en fait 1800 protestataires, dont beaucoup de cocus. En effet, toute la gauche avait appelé à "faire barrage au RN", bref la CGT appelle à manifester contre celui qu'elle a fait élire. C'est des marxistes, faut pas chercher à comprendre (rappel le communisme c'est 50 millions de morts).

Au QG de la Sous-Préfecture c'était soupe à la grimace. Pendant ce temps là la moitié du gouvernement s'est évacué en Espagne, dont le ministre de l'intérieur, qui a par ailleurs vidé Paris et prié les potentielles victimes de la vindicte populaire de dégager à la campagne, dont les députés adjurés de rester aux abris dans la famille. Ca fait un peu Pétain qui causait aux Français depuis Sigmaringen...

Notre député, de la bleusaille, bleu Horizon, n'avait rien trouvé de mieux qu'organiser ce soir de manifestation une réunion à l'EVH sur le sujet... des retraites.

Un innocent aux mains pleine, un naïf qui ne s'est jamais frotté aux brontosaures bas du front de la CGT et les gauchiasses. Comme il avait fait passer un entrefilet maladroit dans le journal, en fin de cortège les excités du drapeau rouge ont signalé le cas. Du coup, panique, le Préfet a annulé cette provocation un peu décalée.

Lors du passage du cortège funèbre devant la mairie, derrières les grilles quelques regards épouvantés. Ce n'est pas sans rappeler un certain Philou (Vacher), qui narguait les gueux, du coup un commando spontané avait grimpé les escaliers pour lui expliquer son point de vue, j'en étais.

Les petites souris présentes dans la procession macabre signalent que la Clotilde et un certain nombre de socialos égarés brillaient par leur absence.

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

MISE A JOUR DU 06.02.2024 : J'avais reçu un carton d'invitation pour les voeux de not'maire. Beaucoup on reçu l'invitation... après, ça a un peu cafouillé au château.
Par esprit républicain, je m'y serais rendu, mais pas de chance avait lieu en même temps une réunion avec Guillaume Pelletier à Ouistreham. Le comité d'accueil c'était une cinquantaine de gauchiasses énervées qui nous ont traités de fachos, ce qui fait désordre pour un parti dont le président est un petit Juif Berbère. Les gardes mobiles étaient de sortie, encore heureux, sinon avec ces bêtes sauvages ça aurait pu mal se terminer. Les femmes étaient inquiètes pour la sortie, c'était le but des nervis à Rachid Mélanchon.
Les gendarmes avaient fait le ménage, commentaires : "on les a mis en déroute" et de se marrer.
Quant aux voeux du maire ils furent aussi insipides que pieux. Du coup pas de vidéo, cela aurait été contre-productif.

MISE A JOUR DU 01.02.2024 : CLANDOS suite. De la maison dont j'avais constaté qu'il n'y avait plus de compteur à gaz (la porte de l'armoire GRDF était grande ouverte sur la rue), s'échappait hier un joli petit nuage de vapeur d'eau. On peut en conclure que le gaz a été rétabli dans les quatre logements squattés, on n'entend d'ailleurs plus pleurnicher dans la presse aux ordres. Problème qui a payé les remises en service et les futures factures, pourquoi se gêner puisque c'est le mougeon qui paye ? On pose la question, à commencer par le CCAS, financé par les impôts des Lexoviens.
Pour les épisodes précédents c'est par ici.

MISE A JOUR DU 19.01.2024 : Nos poulets municipaux, qu'on ne voit guère, peuvent être contactés au 02.14.11.03.50. Comme ça c'est en direct LA FIRME n'est pas au parfum. Autre adresse utile, les services techniques stintervention@ville-lisieux.fr 

ÉDITO du 02.01.2024

Les petites souris de l'ECHO JOLI et moi-même vous la souhaite bonne et heureuse.

Lisieux a survécu par miracle à 2023, 2024 sera peut être une "annus horribilis", en particulier en matière de sécurité, puis qu'HOTVIL rentre dans le palmarès des "quartiers sensibles", mais aussi à cause d'un endettement massif, façon Livarot.

La trêve des confiseurs est derrière nous, place au déterrement de la hache de guerre, la besace des méchancetés est pleine à raz bord.

 

 

ÉDITO du 23.10.2023

Notre maire bien aimé est manifestement très très énervé, deux altercations ont eu lieu, qui laisseront des traces.

Non seulement il a pété les plombs, il faut dire que les emmerdes volent en escadrille comme des drones kamikaze, mais en plus il paraît que je suis sa bête noire à défaut d'être immonde.

Je l'avais bien prévenu avant l'élection qu'il fallait revoir le désastre de la place de la République (et de la liaison), celui de l'ANRU qui est en train de couler le centre n°1 faute de consommateurs tout ça pour frimer avec une "coulée verte" débile etc...

Il n'a pas écouté non plus pour le poste de police municipale, qui va être remis en état, mais pour combien de temps, aucun émeutier n'a été interpellé, il faut quand même le faire.

Vu ce qui se passe au proche orient, il serait temps de s'occuper de la sécurité des Lexoviens, car lors des dernières émeutes, les dégâts ont été circonscrits à HOTVIL, mais un déboulé en centre ville comme à Montargis ou Marseille n'est désormais plus exclu. Et pas qu'avec des mortiers d'artifice.

Un petit ramassage d'OQTF et des clandos de la Cité Jardin peut être ?

 

ÉDITO du 27.07.2023

Ce n'était pas faute de prévenir les "zélus" locaux qu'ils faisaient fausse route par idéologie dans tous les domaines.

Ce site existe depuis 23 ans et est une mémoire gigantesque de toutes leurs "conneries" qui ont mené à la situation implacable actuelle, d'une ville qui a perdu 5000 habitants, ruinée en trois ans, une police municipale au tas, un centre de santé en plein naufrage, HOTVIL qui est en train de virer au dépôt d'ordures sauvage sous contrôle des dealers etc...

En attendant la suite prévisible au prochain épisode, le pillage du centre ville comme à Marseille (400 à 500 magasins, Cannebière, Rue St Féréol, Vieux Port).

Humiliés par 30 barbares (pas un d'interpellé !), vexés et honteux, opposition comprise, tout ce qu'ils ont trouvé est de pleurnicher et déposer une plainte re-qualifiée en outrage, alors qu'au départ c'était carrément un crime contre l'humanité.

Du coup, je ne vais pas les rater, il vont en sortir en guenilles.

A la limite, s'ils sont les démocrates qu'ils prétendent, devant un tel échec, ils pourraient mettre un point d'honneur à jeter l'éponge.

Aux urnes ?

 

 

ÉDITO du 18.04.2023

Les bien-pensants, monsieur et madame MOYEN, les lèches bottes voire plus si affinités, les courtisans et autres flatteurs qui trouvaient le réaménagement du centre ville mirifique commencent à déchanter, le stationnement le samedi est très difficile et cela durera vu que l'entourage de la place Tian'anmen (place de la République), actuellement défoncé, n'aura plus de places de parking.

On avait déjà les "Champs Désertiques" (l'avenue Victor Hugo), la Place de Tamanrasset (place De Gaulle, 2 places !), la rue de la Collaboration (rue de la Résistance), où des centaines de places ont été sacrifiées par une solide bande d'abrutis complètement lobotomisés par le wokisme gogoloïde ambiant (une bonne centaine d'élus ont en effet joyeusement participé à ce désastre en votant pour comme des lâches).

Même les lèche-culs des bistrots, qui croyaient attirer du monde avec leur terrasses agrandies prennent conscience que leurs clients... viennent en voiture. Obligés de tourner en rond pendant une demi-heure ou faire un kilomètre à pieds pour boire une mousse, les bien pensants -- des feignants -- vont jeter l'éponge.

Il y en a un qui se lèche d'avance les babines, le futur Burger King, qui (sic) exige quand même de ses esclaves de savoir lire, écrire et compter, ce qui n'est pas gagné avec le ramassis de boeufs et de pétasses intoxiqué(e)s par l'école de la Gueuse.

C'est pas grave ça fait bander Manu 1er le Détesté.

 

 

ÉDITO du 17.03.2023

Long silence.

Les affaires en cours nécessitent des investigations, des visites sur le terrain, des interviews, d'éplucher les documents de la mairie et de prendre connaissance des dispositions légales, cela prend du temps.

Désolé.

Bon, un dossier est parti dans le tuyau, le reste c'est de la mécanique.

Je devrais donc est plus assidu.

 

 

ÉDITO du 11.02.2023

Profonde réorganisation de ce site, qui était nécessaire pour que le lecteur comprenne bien les tenants et aboutissants des manoeuvres de survie de la fine équipe du château, en particulier en matière immobilière.

Les dossiers scabreux sont en effet en train de s'accumuler, avec des échecs saignants à prévoir, qui vont se traduire par une baisse de la population, un désastre commercial en centre ville, et une augmentation des impôts lorsque la ville sera sous tutelle (rappel, c'est arrivé à Orbec, ça a failli pour Livarot).

 

ÉDITO du 26.01.2023

Les ennuis s'accumulent pour le château.

Certes, la bande au bellâtre a reçu un lourd héritage du "Roitelet aux pieds d'argile" avec des pots aux roses gratinés.

En plus, la Nature s'en mêle avec les Bosquets, l'Allée Jeanne d'Arc, la "falaise de la Basilique3" qui glisse doucement, entre autres.

Au lieu d'essayer de redresser la situation, pour l'ANRU II, l'aménagement du centre ville (stationnement), le Multiplex etc... ils ont choisi de continuer sur la lancée : paresse, manque de volonté, incompétence ?

S'y sont ajoutées des dingueries wokistes, de l'idéologie bizounours écolo débile : plan vélo, rues interdites dans les deux sens, déviation abrutie de la rue Roger Aini, une percée "Lehain" complètement inutile.

Après avoir coulé les finances de Livarot et de son agglo, le très prodigue et gaspilleur autocrate a grillé la cagnotte de son prédécesseur en deux ans.

Il y a un moment où ça va coincer financièrement, l'état et les collectivités qui co-financent ce cirque étant ruinés.

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

ÉDITO du 16.02.2024

 

La très mauvaise organisation des travaux fait polémique, surtout chez les commerçants du centre ville.

On va sans doute beaucoup gloser et s'esclaffer des contorsions du château sur les "phynances" de la ville, plombées grave. Rendez vous lundi 19 pour l'enfumage.

Les énormes mensonges sur le pillage par une bande de manouches du camping décrédibilisent la presse, le maire et surtout mon grand copain Johnny Briard.

 

 

ÉDITO du 25.11.2023

Le scénario macabre du meurtre du jeune Thomas peut très bien se produire dans notre campagne bucolique du Pays d'Auge, sous le regard de vaches terrorisées.

Il faut en effet rappeler que les pompiers, les quelques maigres effectifs de police et les élus planqués derrière se sont fait bombarder pendant deux heures lors de l'évacuation de la Tour Infernale.

Par 30 à 50 émeutiers, PAS UN SEUL INTERPELLÉ !!!

Or ces racailles, s'ils sortent du ghetto qu'ils ont eux même fabriqué, peuvent très bien perpétrer la même chose ailleurs. Et pas que nos voyous à nous, rappelez vous les échauffourées de l'avenue Victor Hugo et autour du Millenium (la police était en intervention dans la nuit qui a précédé la brocante), dues à des fines équipes déboulées d'Evreux ou du Havre.

Ce qui me fait dire que ce qui s'est passé à Montargis en particulier peut très bien se produire à la moindre étincelle en centre ville de Lisieux et en particulier rue Pont Mortain.

Il faut donc anticiper, ce dont sont incapables des comiques du château, accrochés à leur pas de vagues.

A suivre...

 

ÉDITO du 30.08.2023

La rentrée va être passionnante car les comiques peut être outragés du château vont devoir prendre des décisions dans des dossiers chauds, conséquences des émeutes, squats des clandestins sous OQTF (multirécidivistes ?) de la Cité Jardin, retombées néfastes de l'affaire VITEL, Allée Jeanne d'Arc, les Bosquets, les berges du Cirieux, le trou dans la caisse du centre de santé, le gigantesque foutoir de la Place de la République, la paralysie du centre ville, l'hécatombe des commerces etc... etc...

Le tout sur fond de situation financière contrainte, avec les 9M€ empruntés en 2023.

Votre gribouilleux préféré va en rajouter plusieurs couches pour bien les enfoncer, ça les apprendra à mépriser le bon peuple.

 

ÉDITO du 12.05.2023

Réorganisation du site, pour les différents dossier consulter les pavés bleus à gauche.

Cela fait maintenant trois ans que la fine équipe est élue (rappel, seulement 44% des voix au deuxième tour).

Comme ils n'ont pas pris le contre-pied des désastreux trois mandats précédents, comme votre gribouilleux préféré l'avait conseillé au maire lors d'un entretien avec témoin, le cas s'est aggravé, avec encore des habitants de perdus avec l'agonie de HOTVIL et l'affaire des BOSQUETS, un endettement massif jusqu'ici camouflé pour des travaux qui vont couler le commerce de centre ville en supprimant des centaines de places de parking, une volonté manifeste "d'emmerder le monde" en général et les automobilistes en particulier, un Centre de Santé déficitaire dans la mouise avec deux médecins de virés, etc...

Ce que j'avais raconté aux électeurs lors des cantonales de 2021 était exact et quelque peu prémonitoire.

Le château aligne tellement les "conneries" que j'ai franchement du mal à suivre, en tant que dernier des Mohicans d'opposition.

 

SENS INTERDIT DANS LES DEUX SENS 21.02.2023 : Le château et ses petits marquis savent donner dans le genre  dingueries gogoloïdes, exemple la déviation de la rue Roger Aini, la circulation vient d'être rétablie, le dernier jour un cycliste s'est quand même fait broyer sévère à sa sortie. Le sens interdit devant l'ex Banque de France est pas mal non plus, personne ne le voit.

Pour le fameux sens interdit dans les deux sens de la rue des petits jardins, la demande proviendrait d'un dénommé C..., une sorte de terroriste routier. Les soupçons des voisins se portent sur lui car il paraît qu'il avait du mal à supporter que les charrettes des fonctionnaires d'un bureau voisin se garent devant SA place, jusqu'à mettre des papillons désobligeants sur les pare-brise. Il y a une preuve matérielle : une bande jaune a été complaisamment ajoutée devant son garage. En sanglots, parce que les ouââtures roulent trop vite, il aurait agrafé le bellâtre qui promenait son clebs, d'habitude c'est deux blondes, et l'a convaincu de bien "faire chier le monde".

 

JOHNNY BE BAD A PERDU SON BOUCHON 21.02.2023 : C'est comme les pucelages, des fois on s'en aperçoit pas. Donc un vôôôyou a taxé le bouchon du tracteur du rond point devant l'église St Désir. Commentaire de Johnny Be Bad : "personnellement je ne risque rien, je suis bouché à l'émeri".

 

ÉDITO du 27.02.2023

Le conseil municipal de ce soir n'évoque pas les dossiers explosifs en cours : allée Jeanne D'Arc, Les Bosquets, la falaise de la Basilique, le coup tordu du lotissement SNCF, entre autres.

Le maire a eu droit à un article dans LE POULPE, un journal d'investigation Normand. Il se trouve en bonne compagnie avec quelques élus aux casseroles judiciaires tintinabulantes. 

Il s'est fait abondamment foutre de sa poire avec le coup tordu du pain supprimé aux petits vieux, alors que les travaux complètement inutiles en cours, qui vont plomber un peu plus de centre ville se chiffrent en millions d'€.

Pour la place de la République et la "percée de Sedan", comme je l'avais dit pour les élucubrations débiles de la rue de la gare : "un coup de bull  et on n'en parle plus".

 

LA MANIF DES CAMARADES 11.02.2023 : Encore plus de blaireaux et de belettes, quelques ravissantes "sarcelles"***, pour la manif de ce matin des futurs couillonnés au 49.3. Il faisait bon, ça promène.

***Surnom des chéries "baisables" dans la baie de Somme, haut lieu de la chasse au gibier à plumes. Certains canards, victimes de saturnisme, sont passés en mode LGBTQI+.

 

LA MANIF DES CAMARADES 08.02.2023 : Les couillons qui ont voté Macron ont bien le droit de se défouler, vu la honte. Le MAIRE DU RICHE a encore frappé, le parking le plus important pour le commerce de centre ville place de la République est occupé par "la base de travaux" pendant un an, et les pelleteuses ont commencé à tout défoncer "en même temps".

Du coup la manif a dû adapter ses slogans : devant la préfecture "la police tue", devant Gambier "les crétins avec nous", devant la mosquée salafiste "Allah te barre pas, viens avec nous", et devant la mairie "on veut de la brioche".

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici